L’« Esperienza toscana », une visite touristique dans une exploitation vitivinicole, entre récit et émotions

Guylaine Le Guénanff

À travers les produits, le consommateur des sociétés postmodernes délaisse les seuls besoins utilitaristes pour se tourner également vers une recherche de plaisir et d’émotion, d’authenticité et de valeurs qui seraient liées au passé. Dans ce contexte, les acteurs de la communication et du marketing, qui visent à réenchanter la consommation, ont introduit la notion d’« expérience », amplement exploitée dans le champ de l’œnotourisme où, entre le mondial et le local, l’authenticité, le vécu, la quête identitaire et les principes hédonistes sont mis en valeur.

La communication présentée s’inscrit dans le cadre d’une recherche plus générale en sociolinguistique ethnographique interactionnelle portant sur les idéologies véhiculées autour de l’œnotourisme et de la commercialisation du vin en Toscane, dans le contexte de marchés mondialisés. Je me propose de présenter ici une étude empirique autour du tourisme expérientiel, réalisée à partir d’une enquête de terrain concernant les pratiques d’œnotourisme dans une province de Toscane, riche de son terroir viticole, profondément ancrée dans son histoire et détentrice d’une identité affirmée. Je me suis intéressée tout particulièrement au concept d’« Esperienza toscana », à travers un événement, la visite d’un domaine viticole par les touristes, visite par laquelle les propriétaires appellent à vivre une expérience autour du vin qui fait appel aux sens et au sensible. Dans le cadre d’une approche ethnographique, mon analyse s’appuie sur des discours multimodaux qui intègrent différents types de ressources sémiotiques, éléments visuels, verbaux et graphiques. Dans une perspective d’analyse critique de discours, je me propose d’étudier plus précisément le discours des propriétaires de ce domaine à travers leur récit ou storytelling, en lien avec ces différentes ressources.

Finalement, l’objectif de cette étude est de mettre en lumière et d’analyser les dimensions identitaire, culturelle et sociale à travers les discours des propriétaires. Que signifie le concept d’« Esperienza toscana » pour les personnes interviewées ? Qu’est-il mis en avant ? Quels sont les implicites ? A quels systèmes de valeurs a-t-on fait appel ? Qu’est-ce qui pousse les propriétaires à proposer de telles expériences ? Quels sont les intérêts des acteurs mis en jeu dans le tourisme expérientiel ?

Mots-clés : tourisme expérientiel, vin, Toscane, analyse de discours multimodal, sociolinguistique critique.

Le Guénanff Guylaine

Doctorante en Sciences du Langage

Titulaire d’un Master 2 en Traduction littéraire et Traduction d’essai (Université de Pise, Italie), d’un Master 1 et d’un Master 2 de Français Langue Étrangère (Université Grenoble Alpes), je suis chargée de cours auprès de la Scuola Normale Superiore et du Centre Linguistique Interdépartemental de l’Université de Pise en qualité d’experte et collaboratrice linguistique de langue française. Je suis doctorante en Sciences du Langage auprès du laboratoire LIDILEM, avec une thèse, inscrite dans le champ de la sociolinguistique ethnographique interactionnelle, sur les idéologies inhérentes au monde du vin, dans le contexte d’une province de Toscane.

  • Communication, « Représentations et imaginaires liés aux dénominations des vins et de leurs étiquettes. Le cas des vins d’une province de Toscane », Colloque international “Les terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie : représentations, formation, transmission”, Dijon-Beaune (MSH de Dijon), 27-28 septembre 2016 ;
  • Proposition de communication, « Le discours identitaire autour du nom de marque : le cas du vin dans une province de Toscane », retenue dans le cadre du Colloque international “Lexicalisation de l’onomastique commerciale. Créer, diffuser, intégrer” organisé par l’Université de Naples “L’Orientale” (Italie) les 25-26 mai 2017.