L’étude comparée des unités phraséologiques comportant le concept « vin » en géorgien et en français

Ketevan Djachy, Lolita Tabuashvili, Inga Tkemaladze

Le vin occupe une place toute particulière et considérable dans la vie des Géorgiens ainsi que des Français. Pour les deux nations le vin n’est pas le produit qui peut être juste consommé et vite oublié. La Géorgie a de bonnes raisons d’affirmer qu’elle est la mère patrie de la viticulture. Le vin est né en Géorgie, dans une amphore. Reconnu en 2012 par l’Unesco comme patrimoine culturel immatériel, le qvevri (amphore en géorgien) et la vinification en amphores qui lui est associée est aussi ancienne que l’histoire de la vigne. On recense plus de 500 cépages différents sur ces terres étroites, la majorité étant autochtone. Lors de fouilles effectuées dans une vallée au sud de la capitale Tbilissi, on a pu déterminer scientifiquement l’âge de pépins de raisin trouvés dans des récipients datant du néolithique, soit 6 000 ans avant l’ère chrétienne. C’est pourquoi la Géorgie peut se targuer d’élaborer du vin depuis 8 000 ans, sans discontinuer [1]. La passion commune pour le vin a conduit les Géorgiens et les Français à créer des unités phraséologiques nombreuses, comportant le concept « vin ». Il est également intéressant l’origine du mot « vin ». Si le terme vient du grec « oinos », il faut dire que de nombreux linguistes s’accordent à agréer que l’origine de ce dernier probablement remonte au terme géorgien plus ancien « ღვინო»-[rvino]. Notre recherche repose sur les méthodes de synchronie, de description, de classification, d’observation et de comparaison, ainsi que celles de recherches interculturelles et interdisciplinaires. Le corpus a été répertorié d’après les dictionnaires et les sources d’Internet. L’objectif de notre propos est de comparer et de classifier les unités phraséologiques comportant le concept « vin » afin de dégager les convergences et les divergences, de deux langues non apparentées.

[1]http://weekend.levif.be/lifestyle/culinaire/le-vin-georgien-un-nectar-issu-d-une-tradition-millenaire/article-normal-594229.html, consulté le 14.02.2017.

Mots-clés : unités phraséologiques, comparaison, classification, sémantique, typologie

 

Ketevan Djachy, Prof. Doc. Hab., Chercheuse à l’Université de Séville, Interprète de conférence, traductrice, Présidente de l’ONG « Lingua plus », www.linguaplus.gol.ge Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques. Auteure de 93 ouvrages. Boursière de mobilité individuelle 6 fois.

Membre du comité scientifique et celui de rédaction de la revue internationale iranienne «Le Linguiste», membre du comité scientifique de la revue polonaise «E-scripta Romanica», membre du comité de rédaction de la revue internationale académique espagnole «Liletrad».

Membre des jurys de Doctorat au niveau national 41 fois, au niveau international 4 fois (Paris, Bakou). Directrice de 5 thèses de Doctorat et 26 mémoires en Master.

Publications :

  1. «A contrastive Study of the Semantic Content of the Adjectives in French and Georgian Languages», in Theory and Practice in Language Studies, London, Academy Publication, January 2016, Vol.6, N1, pp.11-20.
  2. «Traduire le droit civil français en géorgien : texte et sens», Revista Academica liLETRAD, Séville, 2015, pp.385-393 ;
  3. « La typologie des argots français et géorgien », in Expressivité et identité dans les langues, Aspects contemporains des argots, Alena Podhorna-Policka (éd), Brno, Masarykova Univerzita, 2015, pp.125-132.

Lolita Tabuashvili, (Ph.D), Professeur de FLE, Académie de la langue anglaise, Tbilissi. Enseignante de français et traductrice dans le projet Tempus-TACIS CD_JEP21237-2000, à l’Université d’Agriculture d’Etat de Géorgie. Participation aux conférences et aux congrès internationaux en France, en Espagne, en Allemagne, en Roumanie etc. 2 stages pédagogiques en France, l’un à l’Institut National Agronomique Paris-Grignon et l’autre organisé dans le cadre du centre universitaire d’Etudes Française de l’Université Stendhal, Grenoble 3, France. Auteure de 7 ouvrages et 3 dictionnaires : Dictionnaire économique français-anglais géorgien, Dictionnaire écologique et agricole (français – géorgien) et Petit dictionnaire agricole français-géorgien.

Publications :

  1. « Les phraséologies liées au mot “vin” et leur signification géorgienne », dans Recherches scientifiques, XXXIII, Tbilissi : Académie des sciences de Géorgie, 2011, pp.76-80.
  2. « L’étude comparatiste des phraséologies gastronomiques françaises et géorgiennes » – Le linguiste, Revue Internationale en sciences du langage, 2013, Qom,  Maison des sciences et cultures françaises en Iran, # 7,pp. 17-27.
  3. «La Classification des unités phraséologiques françaises non terminologique», Revue scientifique internationale multilingue, Scripta manent N3 (15), Tbilissi : Université technique, 2012, pp. 67-71.

Inga Tkemaladze, (Ph.D), Professeur Associée, Faculté des Lettres, Département des langues et de la littérature étrangères, Université d’État Iakob Gogebashvili, Telavi, Géorgie ; Professeur de FLE, École de langues, Université Internationale de la Mer Noire, Tbilissi, Géorgie ; Professeur de FLE et de méthodologie d’enseignement des langues française et anglaise à l’Université d’État Ilia de Tbilissi et aux centres de langues (CAC, Centre de Cambridge), Tbilissi, Géorgie.

Coordinatrice Locale du projet et Enseignante, Fondation pour le développement durable des régions de Montagnes, FDDM (Suisse, Géorgie). Auteure de 21 ouvrages. Participation aux colloques internationaux 3 fois, aux colloques régionaux 9 fois. Directrice de 6 mémoires.

Publications :

  1. « L’Orthographe de la langue française, un obstacle pour les apprenants géorgiens », Le Linguiste, Revue Internationale en Sciences du langage, Numéro 14/Été 2015, Téhéran, Iran, pp : 79-88 ;
  2. « A Comparative Analysis of English and French Animal Proverbs-From the Perspective of Metaphors», Conférence internationale éducation, enseignement de l’anglais, l’anglais et la littérature en anglais (IRCEELT 2016), l’Université internationale de la mer Noire, Tbilissi, Géorgie, pp : 254-265 ;
  3. «Le français et le géorgien face aux anglicismes, les nouvelles tendances linguistiques», Congrès international liLETRAd 2016, “Symboles, lemmes, Phantasy”, Séville, Espagne ; sous presse